David Larlet utilise ça.

Utilise.ca est un regroupement de mini-entrevues avec des geeks francophones qui nous partagent les outils qu’ils utilisent au quotidien pour accomplir leur travail.


David Larlet

David Larlet

Concepteur d’applications web

Qui êtes-vous et que faites-vous dans la vie?

Je suis David Larlet, j’ai 28 ans et je vis à Arles dans le sud de la France.

J’aime réfléchir à l’avenir du Web et c’est ce qui m’a mené à interagir avec et à concevoir des applications qui utilisent cette plateforme.

Pour en vivre, j’accompagne des clients (que je préfère appeler collaborateurs) à accomplir leur vision du web, à concrétiser leurs projets. J’utilise pour cela le framework web Django qui allie flexibilité et rapidité de développement, adapté à l’agilité requise pour le développement d’une application web.

Je m’intéresse actuellement à la publication, l’enrichissement et l’exploitation des données sur le web à travers des formats interopérables, de façon à rendre les applications futures plus passionnantes encore.

Je publie mes idées sur mon blog et mes bêtises sur Twitter.

Qu’utilisez-vous comme matériel?

J’utilise un MacBook Pro 15″ couplé à un écran Apple Cinema Display 23″ car c’est le seul moyen d’avoir un environnement Apple qui ne soit pas glossy. Je suis attaché à cette marque car j’apprécie la qualité et l’ergonomie de leur matériel associé à la cohérence de OS X. J’ai longtemps utilisé Ubuntu avec plaisir et je ne comprends toujours pas comment on peut (encore) travailler avec Windows :-).

J’ai un iPhone 3G et j’attends la sortie d’un iPad 2 avec un écran Retina Display pour pouvoir notamment montrer mes photos dans une qualité satisfaisante.

J’ai aussi beaucoup de matériel photo.

Qu’utilisez-vous comme logiciels?

J’utilise Safari pour accéder au Web pour sa stabilité et son intégration dans OS X, j’ai longtemps utilisé Firefox mais j’ai fini par le trouver trop gourmand à mon goût. Les innovations de Mozilla pourraient me faire changer d’avis, notamment avec ce qui se prépare dans le Labs avec l’Account Manager, etc.

J’édite mes textes et mon code dans Textmate. J’en suis très satisfait même si j’apprécierais que Textmate 2 ne prenne pas la même roadmap que Starcraft 2 ;-). Côté développement web, j’utilise Mercurial pour le versionnement de mon code, Transmit pour me connecter à tout, pgAdmin et Sequel Pro pour me connecter aux bases de données. HTTP Client est utile pour tester les web services.

Au niveau de Python, j’utilise Django qui est mon outil au quotidien, Celery pour de l’asynchrone, virtualenvwrapper pour gérer les projets et leurs dépendances avec pip, homebrew pour la gestion des librairies sous OS X.

Je développe mes photos avec Aperture 3, il est très gourmand mais ça fait ce que je veux et il n’y a pas vraiment d’alternative aussi bien intégrée à OS X. J’utilise Acorn et Inkscape dès que je dois travailler avec des images.

Je change de client IRC et Twitter dès qu’on m’en propose un nouveau qui me semble mieux, j’utilise actuellement LimeChat et YoruFokurou sans en être pleinement satisfait. Il en va de même en ce qui concerne ma veille de flux et NetNewsWire.

Je termine avec des utilitaires au quotidien qui sortent un peu des grands classiques : 1Password pour gérer les mots de passe, AppFresh car un jour il faudra que les devs de OS X testent Synaptic, Flux pour ne pas me cramer les yeux la nuit, Monolingual pour gagner de la place, ShrinkIt pour ne pas tuer les boîtes mails de mes interlocuteurs avec des PDF trop lourds, SuperDuper! pour du backup complet indispensable avec du SSD, Squeeze pour gagner encore plus de place, WhatSize pour identifier où passent mes gigaoctets.

L’unique outil dont vous ne pourriez absolument vous passer, et pourquoi?

Je travaille à pouvoir répondre aucun à cette question. Je ne pense pas qu’il faille être dépendant d’un outil au point qu’il s’avère indispensable. Je fais attention à l’interopérabilité de mes données à travers les différents choix d’outils que je fais afin de limiter cette dépendance.

Je dois tout de même avouer que je ne pourrais me passer d’iTunes actuellement, pas pour ce que contient ma bibliothèque, mais pour la synchronisation avec mon iPhone...

Ne soyez jamais esclave de vos outils, ils devraient toujours rester au service de votre créativité.